Samuel, vuelveme loco !

Camfoot

Rendez-moi fou, Samuel, tuez-moi seulement, c’est trop ! Vous êtes tout, vous remplacez le beurre (et sans doute les maris absents à l’occasion), vous êtes le sel de la terre, vous êtes le cadeau que le ciel a bien voulu donner au Cameroun, à l’Afrique, à New-Bell Babylone, au monde entier. Je dis ça, mais en fait, je n’en pense rien, vraiment.

Le 31 mars 2011

Pour tout vous dire, Samuel, vous êtes sans doute la plus grande vedette du foot qui ne me fait ni chaud ni froid. En fait, autant que je me souvienne, le crédit que je vous donnerai toujours, c’est de m’avoir inspiré l’un de mes meilleurs mots de scribe sportif. Vous vous rappelez peut-être aussi : j’avais dit que vous étiez un véritable poète et que, comme tout poète, vous aviez tendance à poéter plus haut que votre luth.

C’était joliment balancé et, de surcroît, très vrai. Je suis tout aussi extraordinaire à tourner une phrase que vous à pousser un ballon. Je suis aussi né à Nkongmondo, à deux pas de New-Bell. Mais là s’arrêtent les similitudes. Nous n’avons vraiment pas les mêmes lectures. Vous êtes un intolérable peigne-cul, un ruffian dans l’âme, un être primaire que ni la gloire ni la fortune ne réussiront jamais à dégrossir. Et c’est vous, Samuel, qui pensez avoir le loisir de décider qui doit exister sur cette terre ?

Vous avez ce droit parce que, dites-vous, vous avez tout gagné sauf la Coupe du monde. Que vous faites avancer le Cameroun, que vous faites rayonner le Cameroun, bref, que vous travaillez pour le Cameroun. Et puis, quoi encore ? Croire cela est une idiotie, bien sûr, d’abord parce que le Cameroun ne vous en demande pas tant, mais surtout parce que vous ne travaillez que pour vous. Le Cameroun vous demande, comme il demande au moindre de ses enfants, nous pauvres écrivaillons compris, de travailler dur, d’aimer sa femme et de faire vivre sa famille et, accessoirement, de bien se comporter pour l’honneur du pays.

Tout ce que vous avez gagné, vous l’avez gagné pour vous et grâce à votre travail. C’est le seul mérite que vous avez. Vous ne travaillez pour personne d’autre. Vous vivez comme un blanc, vous trombinez des poufiasses sur tous les matelas, vous culbutez des roulures émerveillées par vos montres en or, vous êtes invité aux meilleures tables, votre opinion et votre présence sont recherchées. Soyez donc heureux, c’est le tribut qui est payé à votre notoriété et à votre talent. Vous l’avez mérité. Mais c’est tout.

Là où vous avez tout faux, c’est lorsque vous vous toquez de croire que les Lions indomptables sont votre chose et que le reste du Cameroun doit se prosterner devant vous. L’équipe du Cameroun, contrairement à ce que vous fait croire la Fécafoot qui bave face aux miettes qui tombent de votre poche, ne vous appartient pas. Si vous approchez de cette équipe et acceptez d’en faire partie, nous allons vous poser toutes les questions que nous voulons et critiquer le moindre de vos gestes. Si vous vous rebiffez, allez-vous-en. On vous pleurera comme on a pleuré Mboma, Milla, Nkono, Bell. Rien de plus.

Parce que, malheureusement, votre très grand talent n’a jamais déteint sur l’équipe toute entière. Vous avez failli en tant que capitaine et principale vedette de cette équipe parce que vous n’avez ni donné l’exemple d’un meneur juste et au-dessus des intrigues et des luttes d’influence, ni élevé le niveau de jeu de vos coéquipiers moins doués. Au lieu d’amener les autres à se bonifier, vous vous êtes employé à contrecarrer toute velléité de contestation de votre leadership dont le principal socle est l’argent. Vous êtes le capitaine des Lions et, c’est dur à croire, vous êtes le principal responsable, aux yeux de beaucoup de Camerounais, de la mauvaise atmosphère dans le vestiaire des Lions. Cela devrait, à défaut de vous faire taire parfois, émousser votre ego ridicule et vous amener à prendre conscience du fait, irréfutable au demeurant, que votre morgue et vos réflexes d’enfant attardé de New Bell Babylone sont en train de défriser votre blason.

Leonidas Ndogkoti


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 6 septembre 2011 à 05:17, par letomy En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

    Wèèèèèèèèèèèèè je pleure,mon coeur saigne. Camfoot comment pouvez vous laisser publier ca ?SVP épargnez nous ce genre de choz pardon.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2011 à 05:47, par Bobill En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

    Je dis tout simplement MERCI à Léonidas et que les culs de jack aillent se pendre : Il faillait bien les dire ; ces vérités, qui agassent.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2011 à 17:38, par Etoomaniac En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

    ¡Leónidas, la demencia es tuya, hijo de puta !

    Pardonnez-moi, Lé… Léo… (putain de prénom imprononçable, rien à voir avec le héros spartiate, il aurait été plus exact de vous donner un nom de chien, votre race véritable) de n’avoir pas lu votre article jusqu’au bout. En fait d’article, un parchemin maléfique, bouillon d’absinthe à l’amertume visqueuse et répugnante, jamais des lignes aussi empreintes d’ignominie, d’envie et de jalousie n’avaient parcouru la toile camerounaise.

    Comme Samuel, vous êtes né à Nkongmondo, mais au lieu de l’imiter dans ce domaine qui vous aurait permis d’être moins inutile à votre famille, vous écrivailliez ! Tant pis, vous auriez mille fois préféré jouir de cette virtuosité ronde qui lui a donné droit aux fesses les plus rondes, à cet argent qui vous fait si cruellement défaut, hélas ! Si j’étais Samuel, je commencerais par culbuter votre propre femme, aussi imbaisable qu’elle soit (vos poches trouées ne vous ayant certes pas permis de vous offrir plus haut que ça), puis cette jolie secrétaire qui vous prouve chaque jour à quel point vous manquez de charme, et je le ferais s’il vous plait, devant vous, puisque l’impudeur semble être votre seul fantasme !

    Voila que par malheur, ni le poison, ni le Nsong, ni même le Kong, rien de ce qui doit être votre spécialité n’a marché, ce monstre sacré de Samuel Eto’o Fils restera à jamais hors de votre portée ! Vous avez beau tourner les phrases, passe-temps favori de ceux qui comme vous ne savent plus dans quoi se tourner la bite, personne ne se bouscule à l’entrée des stades pour lire vos idioties. J’ai fait au hasard le tour des rayons, dans l’espoir de trouver un seul best-seller estampillé au nom du chien le plus célèbre du pays, et je crois enfin que votre amertume se comprends. Lui il est un des meilleurs dans son affaire. Couillon, souillon ou avorton de chienne, quel rang occupez-vous dans votre domaine à vous ?

    Encore plus malheureusement pour vous, votre vie entière, votre personnalité de camerounais, vos joies et vos chagrins d’après matches, tant de choses dans cette vie qui coule dans l’immondice qui vous sert de corps, dépendent de Samuel Eto’o. Les Lions gagnent ou perdent selon qu’il est ou non en forme, la nation entière dépend de l’humeur du demi-dieu, que cela vous plaise ou non. C’est pas possible qu’un seul homme soit si prospère durant votre putain d’existence, hein ?

    Tel un supersonique, Samuel a filé droit dans la légende du monde. Il a eu pour seul malheur de naitre dans cette nation où des chiens issus de quelque croisement avec une mère humaine se faufilent et ont vite fait de prétendre à la nature humanoïde. Elan é ne wa zout ! Ebon esua ba nya ! Mebi me ne wa elan ! Mebi me ne wa zut !

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2011 à 08:04, par K-mr En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

    NDOKOTI O BOSSO’O !!!!
    Cher amis de camfoot ou alors cher fans de SEF Là VOUS AVEZ TOUS REAGIS MAIS QUAND VOTRE STAR NOUS INSULTE PAR SON ATTITUDE DANS LIC VOUS NE DITES RIEN ! Car il a peut-être tous gagné dans sa carriere mais il n’a rien donné au cameroun en tant que leadeur ; tout ce qu’il a gagné il l’a gagné à titre personnel.
    Cher fan de SEF dites-nous ceque ces trois CL ont donné au cameroun et à l’afrique tout au contraire le cameroun a tout perdu (hier dans le top 20 et aujourd’hui ? Hier on faisait peur les grands d’europe et aujourd’hui ? Avec un SEF dans nos rangs) et quant à l’afrique la FIFA se demande si l’afrique vaux vraiment les cinq places en CDN durement gagné par Roger MILLA. Alors dites à votre bon dieu SEF qu’il n’est pas le Dieu des camerounais mais votre dieu et de ceux qu’il farote !
    Cher creature de SEF dis-lui de avant de partir de donné au moins aux jeunes LIC ce qu’il a recu de Mboma (qui la fait briller) et de ses ainés.
    Un fois de plus NDOKOTI O BOSSO’O !

    • Le 4 avril 2011 à 08:52, par Bertrand En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

      La réaction De Samuel Eto’o a été excessive. S’il est vrai que je ne l’ai pas apprécié du tout, j’ai encore moins apprecié ce qui est écrit dans cet article ! Cet article tend meme à donner raison à Eto’o ou du moins à justifier sa mauvaise attitude. Vous conviendrez avec moi qu’il n’y a rien de professionnel dans cet article mais plutot du "personnel". Camfoot, ne vous décridibiliser pas de la sorte ; ne me dites pas que tout ce qui est écrit est automatiquement publier sans passer par une relecture et analyse ! cette personne a écrit en votre nom. Vous reprochez une attitude à Eto’o (peut etre avec raison) et vous adopter la meme attitude que lui à travers cet article ! Moi, je n’y comprends plus rien ! Et vous vous présentez comme des personnes plus instruites ?!
      Nous ne nous connectons pas à un media pour des querelles de quartier. Je voudrais que Eto’o reagisse à cet article pour voir votre reponse par la suite. Vous nous montrez que vous n’etes pas des professsionnels et que vous etes plus à plaindre qu’Eto’o Fils

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2011 à 11:56, par ken En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

    Cher Ndokoti vs avez perdu le nord.c’est plutot vs qui etes ridicules.Respectez cx qui defendent le cameroun.La reaction d’Eto’o est normale et humaine.vous n’avez jamais joue au foot meme les simples matches d’inter quartiers ou l’ossuc d’avant pour savoir ds quel etat mental se trouve un joueur qui vient de perdre un match aussi important.Svp camerounais arretons la provocation inutile savoir ecrire ne nous donne pas le droit de detruire les gens.Si vous avez la baguette magique pour nous faire gagner proposez vos services.vous avez des enfants qui peuvent defendre le cameroun a la place D’Eto’o.Si les performances d’ETO’O ne vous plaisent pas prennez sa place.Pourquoi subitement tout le monde entier embauche la trompette de denigrement envers Eto’o partout en europe toutes les chaines de tele tous les magazines qu’a-t-il fait vraiment de grave est-il le seul a avoir eu un accroc avec un journaliste,gallas a insulte les journalistes francais personne n’a entendu Christiano ronaldo a meme failli venir aux poings une fois et il y a plusieurs autres exemples ?la destabilisation d’Eto’o ne peut provenir que des camerounais surement combien avez-vs pris pour devenir juda ?

    • Le 2 avril 2011 à 17:57, par yasser En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

      celiu qui a redige ca est soit ivre soit fou soit jaloux a lui de choisir et de nous dire ...on critique de facon intellectuelle et non comm des voyoux.et ca peu te valoir un proces si tu ne le sais pas..

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2011 à 21:14, par kantemanium En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

    je ne suis pas un fan d’ETO’O, mais quand on voit ce que ce journaliste a écrit on se demande quelle est la difference entre ETO’O et lui.comme on dit chez nous, ""seul un fou reconnait un fou"" il traite ETO’O de mal élevé , et il vient sur le net l’insulter. qui est plus mal élevé ? comme l’a dit kelkun , peux-tu lui jeter la premiere pierre ?
    SAQUE QUE QUAND TU TE COURBES POUR REGARDER LES FESSES DE KELKUN, CELUI QUI EST DERRIRER TOI VOIT TA PART

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2011 à 20:15, par alkasarr En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

    Mon Dieu je crois rêver. Je suis dépassé par ce que je lis là. M. Ndokoti pouvez vous prouver tout ce que vous avez avancés ici ? Étiez vous avec Samuel Eto’o quand il " Culbutait ses femmes " ? Mon Dieu il y a des Limites je vous assures.
    Comment osez-vous ? Êtes-vous au courant que M. Samuel Eto’o a une femme ? des enfants ? Vous avez-là insulter toute sa Famille avec vos insinuations. C’est impardonnable, ce que vous avez écris là. Vous êtes descendus sous la barre tolérable.
    On ne parle pas ici de fanatisme ou de haine envers la personne d’Eto’o mais des vos écris complètement condamnables.
    Je suis membre d’un regroupement de Camerounais en Allemagne, et je vous assure, vous et votre employeur allez entendre parler des Camerounais. Je vous prévient, je compte avec le soutien de mon association déposer une plainte contre vous pour ses déclarations, qui sont pour moi contre l’étique, au mauvais endroit et sans preuves.
    Nous sommes quand meme sur un site publique ici.

    Mon fils de 12 ans, fan de Foot, et bien sûr de S. Eto’o est régulièrement ici pour lire les infos sur son pays. Que pense t’il maintenant de tout sa, du Cameroun, du Foot Camerounais, des Camerounais avec tout se que vous venez de lâcher ici ?

    oohh croyez moi vous le regretté déjà votre comportement.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2011 à 16:14, par Aurelien037 En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

    Cher Leonidas Ndogkoti, j’ai toujours attendu avec impatience et lu avec enthousiasme vos articles. Je trouvais extraordinaire votre vision, votre approche de nos problèmes du pays et surtout votre manière de les relater. Vous étiez mon préféré sur ce site. Je parle au passé parce que cet article sur Eto’o est une vraie catastrophe. Que les choses soient claires cher Leonidas. Comme tout Camerounais, je suis fier de la carrière de Samuel Eto’o, de ce qu’il fait pour notre pays ne vous en déplaise car à travers ses performances, notre pays est aussi mis en valeur. C’est à ce jour notre meilleur ambassadeur. Je vis en Belgique et je le ressens au quotidien. On identifie le Cameroun ici à Eto’o. Cela dit, je ne suis pas toujours d’accord avec son attitude en conférence de presse, notamment avec les journalistes Camerounais. Les exemples sont nombreux. C’est vrai qu’il a parfois des réactions d’enfant gâté ou mal élevé comme vous dites quand on le critique. Je condamne vivement ce genre de chose que je considère comme indigne d’une vedette de son calibre. Il est sensé être un exemple et doit se comporter comme tel c’est évident.
    Ceci dit, même si je comprends que sa dernière sortie après le match contre le Sénégal vous ait choqué, je trouve votre réaction dans cet article déplacée, inappropriée et indigne de vous. En vous lisant, je sens de la rancœur, de la jalousie et même une sorte de règlement de compte personnel.
    Vous avez lâchement craché votre venin ici et çà ne vous ressemble pas. Je ne vous reconnait pas Leonidas ; que s’est-il passé. Qu’est-il arrivé à mon scribe préféré ? Vous êtes allé trop loin dans la bassesse et les coups sous la ceinture. Vous vous êtes laisser aller à des injures et attaques personnel contre quelqu’un que vous n’aimez pas c’est évident. çà ne vous ressemble pas. Vous m’avez déçu Leonidas. Espérons que c’était un égarement passager, un coup de sang. J’attends le retour du vrai Leonidas Ndogkoti, celui qui pique là où il faut et qui me fait tant rire.
    J’espère vraiment qu’il nous reviendra et je lui dis A BIENTOT.

    • Le 1er avril 2011 à 17:39, par Ferdi En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

      Cher @ Aurelien037,

      à vous lire, je n’ai plus rien á dire car j’épouse à 90% ce que vous avez écrit.

      Toutefois, cette sortie "malheureuse" de Mr. NDOGKOTI, à souhaiter que son effet soit tel, ne peut-elle avoir un EFFET PSYCHOLOGIQUEMENT POSITIF sur M. ETO’O ?
      Dans cette perspective on pourrait l’entendre à nos oreilles non comme un coup de grâce donné à un adversaire avec lequel le combat existe depuis longtemps, ou l’ouverture apocalyptique du 7è sceau, mais plutôt comme un gong,ou le son d’une cloche pour signifier la fin d’une récréation.
      CELA NE SERAIT-IL PAS POSITIF pour mr. ETO’O ?

      "Qui aime bien châtie bien".

      Je m’efforce donc, pour les 10% qui restent de croire que cet adage s’applique à cette sortie de Mr.NDOGKOTI, qui ne ferait là - selon moi - que participer au jeu obscur de CAMFOOT dont la ligne éditoriale semble de plus en plus pencher vers le ridicule, le sensationnel,la partialité et une certaine animosité envers un joueur, une personne et un personnage.

      CAMFOOT met ses lecteurs dans la confusion en permettant de telles diatribes ciblées.C’est bas, lâche et plus primaire que le présumé cerveau de Mr.ETO’O.

      Je souhaite lire dans les jours qui viennent un papier objectif de la part de Mr. NDOGKOTI sur la personne de Mr. ETO’O.

    • Le 1er avril 2011 à 19:53, par Aurelien037 En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

      Cher @ Ferdi,
      je vous remercie de partager en grande partie mon point de vue. C’est vrai que "Qui aime bien châtie bien" d’où ma réaction vis à vis de Leonidas. Je comprends votre approche mais peut-on réellement provoquer un EFFET PSYCHOLOGIQUEMENT POSITIF sur quelqu’un en l’insultant aussi directement et aussi violemment ? En procédant de la sorte, n’en fait-on pas davantage une victime ? J’en veux pour preuve la majorité des réactions par rapport à cet article.
      Si Monsieur Ndogkoti voulais (et je ne le pense pas) provoquer un choc psychologique, alors il s’y est mal pris.
      Comme je l’ai déjà dit, on ne peut pas accepter qu’un joueur menace les journalistes qui le critiquent et de la même manière, on ne peut accepter qu’un journaliste réagisse comme l’a fait Leonidas. Au final, ils ont tous les deux tort.
      Espérons que l’un et l’autre ont compris nos messages et qu’à l’avenir ils feront preuve de réserve et de professionnalisme.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2011 à 16:47, par ambazo En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

    alors là les journalistes s’énervent.du calme ,il ne savait pas ce qu’il disait.hahahaha !

    • Le 31 mars 2011 à 17:42, par cobra En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

      Ndogkoti, merci pour tout. Tu prouves qu’au Cameroun, des gens avec des "cojones" il y en a encore. Ce cabochard d’Eto’o a tout gagné. Il a trente ans. Soit ! Qu’il dégage ! Le Cameroun restera tjrs le Cameroun après lui. Son orgueil de démiurge, qu’il aille s’asseoir à la droit du saint père avec pour décider avec lui, de qui va exister et de qui ne va pas exister. Casse toi pov’ con

    • Le 31 mars 2011 à 21:02, par Abdel-Cabrini En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

      I very much think the mentality of Cameroonians has to change, for the world is moving forward and we keep on marking time thinking we are always right and always the best. For a journalist to ask such a question to a player who just came from losing a game that he was played out of position, which has always been a capital error, yet fought so hard to win tells of a lack of professionalism on the part of the journalist.
      Samuel is not the problem in the national team, the problem is Mr Iya Mohammed who got a trainer who doesn’t understand the Cameroonian soccer systems on how we nurture, shape, form and build our team. He brings in trainers who do not understand the African game,for the African game is different from the European game in its system, structures and style ; Mr Mohammed will not invest timely on youth football to take over from the Old systematically.
      The transition in the national team was so smooth in the 1980s that Tubeh Charles was able to replace Kaham Micheal, kunde was brought in to replace Ndoumbe Lea and Ndip Akem replaced kunde without much stress.In this modern Indomitable lions a player has to grow so Old that running becomes a problem before a replacement is sort and the young player is required to play as efficently as the Old did when in his prime.
      I think Fecafoot needs to seat up, get Jean Pierre Sadi back to the baby team, get Jean Paul Akono back to the Olympic team, get Jean Manga to help with the youth team and get Kaham and Nyounga to work with an expatraite from slovakia or call back Claude Le Roy to help us build a good team.
      The Cameroon team has been build for decades with big, tall, energetic and strong defenders and mid fielders with an average height of 1.85cm not 1.55cm as today. Why can’t the national team play games against the ten provincial selections as preparation for a major competition as in the 1980s.How was the Biyick brothers, Tataw, Ndip, Mbouh,Mfede discovered, we need to scan through the nation from Tarzan O’bala to PWD kumba, from Elite two to Elite one for good players.
      I think the journalist was sure fustrated with the outcome at Dakar but as a professional should have held his peace, think, diagnosed the problem then write an article that might influence a change.
      I will advice the journalist to make a public apology to Samuel, the national team and to the Cameroon people for we are a nation and needs to be together in difficult times as we always are in cup winning times.
      Fecafoot please !! get your self together we still have nine points to pick up.

    • Le 1er avril 2011 à 17:42, par hilaire En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

      PAUVRE JALOUX ?PEUS TUS FAIRE MIEUX ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2011 à 16:54, par mbita kola En réponse à : Samuel, vuelveme loco !

    bien dit leodidas ndokoti.

    vous faites bien de réagir ainsi.c’est un bon message à éto’o qui pensait par ses menaces de mort au journaliste d’équinoxe et de licenciement faire peur à tous les autres journalistes et les mettre aux pas.

    lorsque ça ne marche pas avec l’argent(il avait distribué de l’argent aux journalistes à la dernière can),le parvenu utilise les menaces.

    des griots ici ne sont pas d’accord avec vous mais ils ne sont d’accord avec quiconque ose critiquer leur dieu.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon